Electricity, Renewable energy, Nuclear

Une réalisation française dans le domaine des énergies renouvelables en Tunisie

Jerôme BONNIER - 13-déc.-2012 11:46:38

La société SOITEC annonce la mise en service de la première station tunisienne de production d’électricité photovoltaïque à concentration (CPV) pour le pompage et l’irrigation en zone aride. Située à Om Somaa (gouvernorat de Kébili), la station solaire a été inaugurée par M. Mohamed Ben Salem, ministre tunisien de l’Agriculture, en présence de M. André-Jacques Auberton-Hervé, Président Directeur Général de Soitec. Ce projet bénéficie d’un financement FASEP Etudes. Réalisée en partenariat avec la STEG, la station permet aux 270 agriculteurs d’Om Somaa, éloignés de toute source d’approvisionnement en électricité conventionnelle, de bénéficier d’une source d’énergie à haut rendement pour produire leur électricité de manière autonome. Afin d’optimiser la production d’énergie renouvelable au service du développement agricole régional de la Tunisie, d’autres stations solaires pourront être déployées pour l’alimentation électrique de pompes à irrigation. Soitec et ses partenaires prévoient d’ores et déjà l’installation de 4 nouvelles unités dans le gouvernorat de Kébili. Pour mémoire, Soitec a participé, en février 2012, à la Mission Solaire et Efficacité Energétique organisée par la Mission Economique UBIFRANCE Tunis en partenariat avec le pôle de compétitivité DERBI.  


Visite en France d’une délégation de chercheurs de l’Ecopark de Borj Cédria, à l’invitation de l’Institut Méditerranéen des Energies Renouvelables (IMEDER).

Alexandre BISQUERRA - 11-juil.-2012 13:17:51

Dans le cadre de la convention de partenariat signée en février 2012 entre l’Ecopark de Borj Cédria , le pôle de compétitivité DERBI et l’Institut Méditerranéen des Energies Renouvelables ( IMEDER ) , une délégation de chercheurs et d’administrateurs de la technopole tunisienne s’est rendue en région Languedoc - Roussillon, du mercredi 4 au vendredi 6 juillet. Cette mission de trois jours, soutenue par l’Ambassade de France en Tunisie , a permis aux chercheurs de la technopole tunisienne de visiter des sites dédiés à leurs thématiques de recherche, à savoir : le solaire photovoltaïque, le solaire thermique, l’énergie éolienne et la valorisation énergétique des déchets. A cet égard, le programme de la délégation était dense, comprenant plusieurs déplacements à travers les Pyrénées-Orientales (fours solaires de Mont Louis et d’Odeillo, éoliennes rabattables de Rivesaltes, incinérateur de Calce). Les participants ont également bénéficié d’une présentation des acteurs régionaux dans le domaine des énergies renouvelables: le pôle de compétitivité DERBI à Perpignan, mais également les activités de recherches du laboratoire PROMES, l’offre de service d’IN’SOL aux entreprises, le laboratoire de biotechnologie de l’environnement de l’INRA à Narbonne et le laboratoire d’essais des systèmes solaires thermiques – Belenos - à Nîmes. Aux côtés de l’équipe constituée par les chercheurs, étaient également présents un administrateur de la Société de Gestion de l’Ecopark de Borj Cédria, ainsi qu’un enseignant de l’Institut Supérieur des sciences et des technologies de l’environnement (ISSTE). Ce-dernier a pu recueillir des informations quant aux formations dispensées sur le site du pôle DERBI (école d’ingénieur ; master énergie solaire).Pour l’administrateur présent, l’objectif du déplacement était d’observer les bonnes pratiques au niveau régional, quant à la gestion administrative et financière de l’implantation d’industries innovantes dans les espaces dédiés (pôles de compétitivité, clusters, etc). Dans cette perspective, il a notamment été reçu par Plein Sud Entreprises, Tecnosud développement, Invest Languedoc – Roussillon, la Chambre de Commerce et d’Industrie de Perpignan et des Pyrénées Orientales. L’IMEDER a participé à la mission inter pôles de compétitivité organisée par Ubifrance du 27 au 29 février 2012 en Tunisie. La signature de la convention de partenariat tripartite DERBI – IMEDER – Ecopark de Borj Cédria avait été l’un des points forts de cet événement. La mission qui vient de s’achever est l’une des premières retombées concrètes de cet accord qui vise à transformer l’Ecopark en un technopôle de compétitivité où tous les acteurs des énergies renouvelables œuvreront en étroite collaboration pour monter des projets structurants. Il s’agit d’un processus de co-développement qui permettra de dynamiser le secteur en Tunisie et d’encourager l’investissement des PME dans les domaines de l’énergie solaire et de l’efficacité énergétique.


Vendre à la Société Tunisienne de l’Electricité et du Gaz (STEG) : le courant est passé !

Alexandre BISQUERRA - 04-juin-2012 10:03:31

Du 24 au 25 mai 2012, le Bureau UBIFRANCE de Tunis a organisé, avec le soutien de la Société Tunisienne de l’Electricité et du Gaz (STEG), la visite en Tunisie d’une délégation de 6 entreprises françaises venue découvrir le potentiel du marché tunisien de l’électricité et du gaz. Destiné à faire redécouvrir aux sociétés françaises les opportunités offertes par le marché tunisien, l’évènement devait offrir à ces entreprises le panorama le plus complet possible des grands projets menés par la STEG, tout en favorisant l’établissement immédiat de relations d’affaires. Le programme de cet événement partenarial comportait trois étapes : - Un séminaire consacré aux grandes orientations de la STEG et aux projets d’équipements du pays dirigés par l’entreprise; - Des entretiens d’affaires en « BtoB » avec les directions techniques de la STEG; - Une visite technique sur le site de Sidi Abdelhamid à Sousse, où la délégation a pu accéder aux installations existantes (unités de production A - centrale thermique vapeur – et B - cycle combiné gaz-vapeur) ainsi qu’au chantier en cours (mené par SNC LAVALIN en groupement avec ANSALDO d’un nouveau cycle combiné gaz – vapeur (unité de production C). Avec la présence, le 24 mai, d’une trentaine de représentant de la STEG les participants français ont pu multiplier les contacts avec les cadres de l’opérateur national tunisien. Une expérience qui s’est révélée bénéfique pour les sociétés présentes: « j’ai pu enfin rencontrer des directeurs que je n’arrivais pas à joindre depuis deux ans» estimait ainsi le représentant d’une des sociétés françaises présentes. Du côté tunisien, l’enthousiasme s’exprimait à travers un souhait : celui de voir d’autres initiatives de ce type se reproduire.  


Energie solaire: visite d’une délégation de 20 entreprises française en Tunisie

Alexandre BISQUERRA - 06-mars-2012 17:53:07

Une délégation des pôles de compétitivité et d’entreprises françaises du secteur des énergies renouvelables s’est rendue à Tunis pour une mission partenariale conduite par le Bureau Ubifrance de Tunis en partenariat avec l’Ecopark de Borj Cédria Du 27 au 29 février 2012, 20 entreprises membres de trois pôles de compétitivité français sont venues à la rencontre de 50 sociétés tunisiennes dans le cadre d’une mission partenariale SOLAIRE ET EFFICACITE ENERGETIQUE. Présents à Tunis et sur le site de Borj Cédria pour trois journées de rencontres et de visites techniques, les pôles et leurs membres actifs (entreprises, laboratoires de recherche et de certification, associations, etc.) ont pu présenter à de potentiels partenaires tunisiens leurs activités et leurs projets innovants en matière de recherche et de développement. Cet événement est le résultat d’une dynamique collaborative associant dans une démarche commune des acteurs bilatéraux publics et privés, tunisiens et français. Organisé à l’initiative des Pôles de Compétitivité français DERBI, CAPENERGIES et TENERRDIS et de l’IMEDER (Institut Méditerranéen des Energies renouvelables), l’événement a été coordonné par UBIFRANCE et l’ECOPARK de Borj Cédria avec l’appui financier de la DGCIS (Direction Générale de la Compétitivité de l’Industrie et des Services) du Ministère français de l’Economie, des Finances et de l’Industrie. L’implication des pôles de compétitivité français et tunisiens dans cette démarche de coopération s’est notamment illustrée en fin de mission, par la signature d’une convention d’entente. Désireux de travailler ensemble, le Pôle DERBI, l’Ecopark de Borj Cedria et l’Institut méditerranéen des énergies renouvelables (IMEDER) se sont entendus pour développer les échanges de chercheurs, le montage de projets collaboratifs, l’accueil d’étudiants tunisiens au sein d’entreprises françaises. Le nombre important de rendez-vous d’affaires (plus de 150), organisés le 28 février en après-midi, est également très significatif de la volonté des entreprises des deux pays de continuer à tisser des liens étroits entre elles. Pour en savoir plus, un reportage complet est consacré à la Mission Partenariale ici… [ http://www.ambassadefrance-tn.org/Les-poles-de-competitivite ] Les rendez-vous « BtoB » offrent l’opportunité de discuter directement avec de potentiels partenaires tunisiens   Visite Technique sur le site de Borj Cédria en compagnie du Directeur du Centre de Recherche et Technologies de l’Energie (CRTEn) La délégation française devant le premier panneau solaire tunisien, fruit des recherches du CRTEn dans les années 1980 et 1990. Les visites techniques sont l’occasion de discussion entre les représentants des entreprises et les chercheurs. Un déplacement sur site permet d’évaluer les technologies employées sur place.  


Démonstration technique à l’Agence Nationale de Maîtrise de l’Energie par M Jean-Pierre Nocera

Alexandre BISQUERRA - 25-janv.-2012 17:31:10

Lundi 16 janvier 2012, au siège de l’Agence Nationale de Maîtrise de l’Energie (A.N.M.E), une trentaine de personnes ont assisté à la présentation d’un prototype innovant de capteur solaire hybride électro-thermique développé par un chercheur français, Monsieur Pierre-Jean NOCERA. Cette réunion, organisée par la Mission économique Ubifrance de Tunis avec le soutien de l’ANME, s’inscrivait dans la continuité des rencontres franco-tunisiennes des énergies renouvelables de décembre 2011 et plus généralement dans le cadre de la promotion des partenariats privés franco-tunisiens dans le domaine des énergies renouvelables. La particularité du capteur hybride présenté réside dans sa capacité à offrir à un particulier sur une seule surface et avec une seule installation, l’usage de l’énergie solaire thermique (pour la production d’eau chaude sanitaire) et photovoltaïque (pour la production d’électricité). Un produit « deux en un » selon la formule de Monsieur NOCERA et qui a nécessité de longues années de recherches avant d’être rendu techniquement possible et commercialement viable. Plusieurs obstacles technologiques ont dû en effet être franchis avant de répondre au défi que posait la réalisation de ce capteur: comment cumuler sur une même surface deux types de capteurs solaires différents sans placer au moins l’un d’entre – eux à l’ombre de l’autre et nuire ainsi à sa productivité ? Pendant une heure et devant un parterre composé essentiellement d’ingénieurs et d’experts tunisiens issus soit des administrations publiques compétentes (ANME, Agence pour la Promotion de l’Industrie et de l’Innovation, Ministère de l’Industrie), soit des entreprises privées du secteur des énergies renouvelables, Monsieur NOCERA a pu longuement faire part du résultat de ses recherches et répondre aux nombreuses questions de l’assistance. Les questions furent variées et oscillèrent entre des remarques techniques, des interrogations quant aux coûts de production de ce produit innovant mais aussi quant à la stratégie commerciale envisagée par son créateur. Une réunion réussie, notamment grâce à la pleine coopération de l’ANME, et qui débouchera peut-être sur un nouveau partenariat industriel et commercial franco-tunisien. Exposé aux yeux de tous, le prototype du capteur transporté spécialement d’Ajaccio à Tunis pour l’occasion.   M. NOCERA a complété sa présentation par des réponses détaillées aux questions de l’auditoire.


Premières rencontres franco-tunisiennes des énergies renouvelables

Alexandre BISQUERRA - 11-janv.-2012 11:41:19

  Du 13 au 14 décembre 2011, la Mission Economique UBIFRANCE de Tunis a organisé la venue en Tunisie d’une délégation de 15 entreprises françaises à l’occasion de rencontres franco-tunisiennes des énergies renouvelables. Cet évènement, qui a reçu le soutien du Syndicat français des Energies Renouvelables (SER) , était destiné à faire redécouvrir aux sociétés françaises les opportunités offertes par le marché tunisien et à favoriser l’établissement immédiat de relations d’affaires entre les entreprises des deux pays.   L e programme très dense des deux jours de rencontres visait à offrir aux participants un panorama complet du marché des énergies renouvelables en Tunisie avec:   -    Un séminaire (le 13 décembre) en présence des principaux acteurs publics et privés concernés (Direction Géné rale de l’Energie, Agence Nationale de Maîtrise de l’Energie, Société Tunisienne de l’Electricité et du Gaz, Chambre Syndicale Nationale des Energies Renouvelables) et des principaux bailleurs de fonds actifs en Tunisie (Agence Française de Développement, Banque Européenne d’Investissement, Banque Mondiale, Banque Africaine de Développement).   -     Des rencontres d’affaires « BtoB » (le 14 décembre) entre les sociétés françaises de la délégation et les sociétés tunisiennes du secteur.   -     Une réception à la résidence de France à La Marsa, où étaient conviés les principaux acteurs du marché en Tunisie.   Ces rencontres ont donné aux partenaires tunisiens un meilleur aperçu de la diversité et du haut niveau technique de l’offre française. La variété des produits et des services proposés par le panel des 15 entreprises était en effet très représentative des différents métiers du secteur (éolien, solaire, biomasse, efficacité énergétique et cogénération).   Dès 2012, l’initiative sera rééditée avec la venue sur le site du Technopole de Borj Cédria (banlieue sud de Tunis) d’une délégation d’entreprises conduites par le Pole DERBI. L’occasion d’assurer, dans le prolongement de cette opération, un effort continu en faveur de nouveaux partenariats privés entre les deux pays.     RAPPEL : Publication de la seconde édition du Dossier Thématique Sectoriel « Les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique en Tunisie »   La Mission économique UBIFRANCE a publié, en marge des rencontres franco-tunisiennes des énergies renouvelables, la nouvelle édition du dossier thématique sectoriel intitulé « Les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique en Tunisie » . C ette étude regroupe en un seul document une présentation des politiques et des principaux programmes d’investissements du secteur, un bilan de l’état d’avancement des projets et un rappel, à destination des entreprises, des principaux dispositifs de soutien français. Elle comporte en annexe un répertoire des principales sociétés privées tunisiennes du secteur. L’ouvrage est en vente sur le site internet d’UBIFRANCE (91 pages ; 150€).


Qui nous sommes
Olivier PRADET , Directreur Business France Tunis: Business France Tunis accompagne les entreprises françaises dans leurs projets de développement sur le marché tunisien à l’export comme à l’implantation. Notre équipe allie compétence et expérience pour faciliter les relations commerciales entre entreprises françaises et tunisiennes.   -    Business France Tunis entretient des relations continues avec les entreprises de toutes les régions tunisiennes. -    Une équipe de 12 experts intervient dans les quatre filières suivantes : AGROTECH (Produits et Technologies Agroalimentaires) ART DE VIVRE-SANTE (Bien-être, Consommation, Mode, Habitat, Santé), INDUSTRIE & CLEANTECH (Infrastructures, Transports, Industrie), et  TECH & SERVICES  (Nouvelles technologies, Innovation, Services). -    Business

En savoir plus

Facebook
Press area & Media Gallery
calendrier des publications