Nouvelles technologies, innovation et services

Business France fait le show à l’AIM Dubai

Haithem Ben Aoun - 14-avr.-2017 09:46:02

Dubaï, les 2 et 3 avril 2017 L’AIM Dubai / Annual Investment Meeting est le grand rendez-vous annuel de la promotion des investissements au Moyen-Orient ; l’édition 2017, qui se tenait au World Trade Center de Dubai les 2 et 3 avril, a été l’occasion pour Business France de faire connaitre et reconnaitre son savoir-faire, en particulier dans son action au service des startups : - Tout d’abord en recevant le 2ème prix du meilleur investissement (catégorie Europe) attribué à Business France pour l’implantation à Paris de la startup tunisienne Favizone ; c’est la première fois que les prix de l’AIM, généralement attribués à des projets de grands groupes, distinguent un projet d’investissement international de start-up, signe des temps que Business France est fière d’avoir porté, et qui récompense le travail mené sur ce dossier par Stéphane Lecoq, Directeur de Projets (invest) – zone Maghreb et Afrique de l’Ouest & Centrale. - Le lendemain lundi 3 avril, Philippe Yvergniaux (Mission de Coopération Internationale) présentait l’initiative French Tech dans le « coin startups » de la conférence, dans le cadre d’une table ronde consacrée au soutien des agences publiques au développement des startups ; la table ronde était organisée par ANIMA, l’association des agences de promotion invest méditerranéennes, dont Business France est membre actif et assure la vice-présidence.


La France ouvre la voie du e-commerce !

Narjess Gabroune - 24-juil.-2014 16:09:35

Si nous sommes tous ou presque, à titre individuel, adeptes du e-commerce (et je ne parle pas de ceux d’entre nous qui sont accros), avons-nous pleinement conscience du formidable levier qu’est l’Internet pour l’entreprise ? Savez-vous que le secteur du e-commerce représente en France un Chiffre d’Affaires de 51,1 milliards en 2013 ? Et cette tendance s’accélère avec l’Internet à haut débit, en hausse de 13,5 % l’an dernier. Parallèlement, l’activité des points de vente traditionnels décline. Le e- commerce français n’est pas qu’un phénomène national, il est aussi européen : les consommateurs avertis s’adonnent à des comparaisons en ligne avant d’acheter, que ce soit pour des billets de train, des articles de mode, des livres ou des films à télécharger. Idem pour les billets de concert ou tout autre produit : des produits électroniques, les vacances... Ne craignons pas d’admettre que le e-commerce est en France un marché mature, ainsi qu’au Royaume-Uni et en Scandinavie, face toutefois à des cybermarchés en forte croissance en Europe du Sud. Des chiffres impressionnants, surtout pendant la période de Noël ! Le cyber-consommateur français dépense en moyenne 1400 € par an en achats sur Internet. C’est que le choix est large : 138 000 sites marchands pour satisfaire 33,7 millions d’acheteurs, chacun surfant sur le net pour des raisons bien particulières, cherchant à combler son besoin selon ses propres critères, très personnalisés. Pour preuve de ce succès : le taux de croissance du marché du e-commerce en France : 17% en 2013, assorti d’une hausse de 5 % du nombre d’acheteurs. La frénésie de Noël explique en partie le succès financier de nombreux sites de e–commerce (10 Md € de CA en décembre 2013). Les meilleurs sites de e-commerce français se tournent vers l’international 15 % des sites de e-commerce français ont une activité à l’international et réalisent en moyenne 10 % de leurs ventes à l’étranger. Les sites qui réussissent vraiment en dehors du marché français réalisent plus de 10 millions € de chiffre d’affaires, et ont un potentiel de croissance pouvant aller jusqu’à 20 % de leur chiffre d’affaires global. Pour 2013, les champions français du e-commerce sont Vente Privée (1,6 milliard € de CA), Showroom Privé (350 millions €), Sarenza (150 millions €, 29 pays clients) et Spartoo (130 millions €, 20 pays clients en Europe). Stratégies cross canal Les compagnies traditionnelles telles que Darty, Auchan et même Air France ont depuis longtemps compris l’intérêt majeur de développer des sites de vente en ligne. Raison pour laquelle ils ont développé la vente multicanal « du virtuel au PDV (point de vente)», c’est-à-dire de la vitrine Internet à la vente en magasin. Opodo et Go Voyages, dans le secteur du tourisme, font de même. Quant à SNCF-Voyages, elle propose à la vente, en plus des voyages en train (voyages en France, en Europe et hors Europe), la location de voitures et la réservation d’hôtels. En B to B, le secteur des fournitures de bureau est également très actif sur le Net, avec Bruneau et Viking modélisation, également Manutan pour les fournitures et le matériel de bureau. En un mot, le e-commerce est un atout formidable pour augmenter ses ventes à l’international. Quelles règles du jeu avec les smartphones ? Les smartphones sont désormais entre toutes les mains. Aussi nombre d’entreprises françaises y voient-elles une opportunité de débouchés internationaux. Celles-ci sont conscientes cependant des contraintes locales et les maîtrisent : respect de la législation locale du consommateur, nécessité de proposer un contenu multilingue et surtout une ergonomie sans faille, de mettre à jour et d’enrichir leur offre en permanence. Le taux de transformation moyen du e-commerce est de 2,5 %. Mais cela n’est encore qu’un début, car ces nouveaux marchands spécialisés dans le e-commerce s’adaptent en permanence pour répondre à une clientèle impatiente et exigeante. Le cyberacheteur exige en effet des solutions de paiement simples et pratiques, totalement sécurisées, qu’il s’agisse de la carte de crédit ou de Paypal. Il s’attend de plus au strict respect de la législation communautaire, notamment en matière de remboursement.  


Succès de la seconde édition des rencontres acheteurs dans le secteur des médias et de l’audiovisuel en Tunisie.

Victor NOIR - 05-nov.-2012 10:57:46

Dans le cadre de ces rencontres business du secteur des médias et de l’audiovisuel , 6 sociétés françaises, Broadcast-Associés, l’Institut International de l’image et du son (3IS), Broadpeak, Preview-GM-System, Mediaphil, Grass Valley, se sont rendues à Tunis le 3 et 4 Octobre 2012. Animé par des spécialistes du secteur, l’Institut Français de Tunis, l’EX Instance Nationale pour la Réforme de l’information et de la communication (INRIC), l’Office National de la Télédiffusion (ONT), et accompagné par les témoignages de certains patrons des médias privés, Mr Naoufel BEN RAYANA (Directeur Général d’Express FM) et Mr Abdelhamid BEN ABDALLAH (PDG de Tunisna TV), un séminaire a permis aux participants français de mieux appréhender le secteur. Par la suite, des rendez-vous individuels et ciblés, ont offert l’opportunité aux entreprises françaises de rencontrer 20 entités locales, publiques ou privées, au cours de 60 entretiens . Le savoir-faire et l’expérience des sociétés françaises étant très demandés et valorisés en Tunisie, les B to B ont découlé sur des perspectives d’affaire prometteuses. Plusieurs sociétés françaises envisagent d’ores et déjà de développer un partenariat en Tunisie avec des sociétés rencontrées lors de la mission .  


Une première pour la Mission Economique Ubifrance de Tunis : les rencontres acheteurs dans le secteur des médias et de l’audiovisuel

Haithem BEN AOUN - 02-août-2011 09:05:09

Pour la 1ère fois, la Mission Economique Ubifrance de Tunis a offert l’opportunité à des entreprises françaises de développer des partenariats gagnant-gagnant avec des entités locales, publiques ou privées, avec pour objectif principal la mise à niveau et le développement du secteur médiatique tunisien qui doit changer son image auprès de la population et relever le défi qui est le sien depuis la révolution tunisienne : la couverture de la campagne pour les élections de l’Assemblée Constituante. Mercredi 8 juin, un séminaire sur le « paysage audiovisuel et médiatique tunisien », animé par les spécialistes du secteur - l’Institut Français de coopération, l’Instance Nationale pour la Réforme de l’information et de la communication (INRIC), l’Office National de la Télédiffusion (ONT), la Radio Tunisienne et la Télévision Tunisienne -, a permis aux participants français de mieux appréhender le secteur. Jeudi 9 juin, les 8 sociétés françaises, Active Circle, AETA audio systems S.A.S,  Lari (groupe Lagardère), Logiways TV numérique, Netia (groupe Globecast), Quadrille, Streamakaci  et Zaradoc, ont rencontré 27 sociétés tunisiennes dans le cadre de 65 BtoB.  


Cellule d’aide aux entreprises en difficultés.

Haithem BEN AOUN - 02-févr.-2011 17:06:19

Une cellule a été créée par le Ministère de la Planification et de la Coopération internationale (MPCI) , conjointement avec le Ministère de l’Industrie et de la Technologie, et à laquelle peuvent s’adresser toutes les entreprises pour exposer les problèmes qu’elles rencontrent au jour le jour et même proposer des solutions. (Cellule auprès du MPCI, M. Zekri, 71 849 596, Email : z.noureddine@mdci.gov.tn ). Les entreprises peuvent envoyer une copie de leur dossier à la Mission économique Ubifrance ( tunis@ubifrance.fr ) ou au Service économique régional ( tunis@dgtresor.gouv.fr ) pour un appui supplémentaire par des démarches appropriées de l’Ambassade de France en Tunisie auprès des autorités tunisiennes


Aide à la formation des jeunes chômeurs tunisiens

Haithem BEN AOUN - 28-janv.-2011 15:29:30

L’Institut Français de Coopération (IFC) en coopération avec la Chambre Tuniso Française de Commerce et d’Industrie (CTFCI) et la section Tunisie des Conseillers du Commerce Extérieur (CCEF) et en coordination avec la Mission économique –Ubifrance de Tunis offre la prise en charge de formations destinées aux jeunes chômeurs des régions centrales défavorisées dans la perspective d’une embauche  par une entreprise française implantée en Tunisie. Pour rappel, les 1250 entreprises françaises implantées en Tunisie emploient plus de 110000 personnes. Les entreprises intéressées peuvent contacter : pierre-yves.sonalet@diplomatie.gouv.fr    


Qui nous sommes
Olivier PRADET , Directreur Business France Tunis: Business France Tunis accompagne les entreprises françaises dans leurs projets de développement sur le marché tunisien à l’export comme à l’implantation. Notre équipe allie compétence et expérience pour faciliter les relations commerciales entre entreprises françaises et tunisiennes.   -    Business France Tunis entretient des relations continues avec les entreprises de toutes les régions tunisiennes. -    Une équipe de 12 experts intervient dans les quatre filières suivantes : AGROTECH (Produits et Technologies Agroalimentaires) ART DE VIVRE-SANTE (Bien-être, Consommation, Mode, Habitat, Santé), INDUSTRIE & CLEANTECH (Infrastructures, Transports, Industrie), et  TECH & SERVICES  (Nouvelles technologies, Innovation, Services). -    Business

En savoir plus

    
    You Buy France 

    

    Vivapolis  

   

    Healthindustry

   

    Axema

Facebook
Press area & Media Gallery
calendrier des publications