RESULTATS DE RECHERCHE

Le bureau Business France, la région AURA et le Consulat Général d’Algérie à Lyon organisent une Journée Algérie le 31 janvier à Lyon

Alain Leroy - 05-déc.-2018 10:49:38
  Le Bureau Business France Alger, en coopération avec le Consulat d’Algérie à Lyon et la Région Auvergne Rhônes Alpes, organise   en collaboration une Journée Algérie le 31 Janvier 2019 à l’hôtel de la Région à Lyon.   Cet évènement a pour objectf de renforcer les partenariats et investissements entre les entreprises de la région Auvergne Rhône Alpes et les opérateurs économiques algériens. Cette Journée Algérie comprendra des tables rondes, des communications ainsi que des rencontres B2B entre les participants, avec un focus dans les secteurs de l’agriculture et de l’élevage, de l’Agro-industrie, la sous-traitance automobile, plasturgies et les énergies renouvelables. Pour plus d’informations pour participer, contactez le bureau Business France Alger : sabrina.benbouali@businessfrance.fr  

Des entreprises françaises à Timimoun pour rencontrer des porteurs de grands projets agricoles

Alain Leroy - 29-oct.-2018 14:41:30
  Plusieurs entreprises françaises se sont rendues fin octobre à Timimoun pour rencontrer les porteurs de projets agricoles et visiter les exploitations typiques de cette région. Les exploitations sont des fermes  innovantes qui englobent de nombreux secteurs agricoles et d’élevage (techniques dites de culture sur plusieurs étages). D’où des besoins considérables dans les équipements, les intrants et le savoir-faire pour : -            Une agriculture à plusieurs étages : grandes cultures (céréales, fourrages), cultures maraichères, arboriculture fruitière, oléiculture et phoeniciculture -            L’élevage bovin, ovin, caprin mais également camelin et avicole -            Le conditionnement, le stockage et la chaine du froid   Les entreprises françaises CTH (n utrition animale, traitement de l’eau et hygiène), HM Clause (semences), Formagiene (fromations, apports en compétences et savoirs dans le domaine agricole et agroalimentaire), Informia (logiciels de gestion des cultures maraicheres et fruitières), FC17 (chaîne du froid), et SH Biaugeaud (i ngénierie et fourniture de process agro-alimentaire pour la transformation des fruits et légumes) ont pu présenter ensemble une offre française complète et groupée.

Succès du pavillon France au salon SIMA SIPSA 2018

Alain Leroy - 29-oct.-2018 11:19:46
Lors de la 3ème édition du salon SIMA SIPSA, salon de référence pour la filière de l’élevage mais également du machinisme agricole au Maghreb qui s’est tenu du 8 au 11 octobre 2018 à Alger, le Pavillon France  a rassemblé 22 participants, pavillon coordoné par Business France. Bretagne Commerce International, AXEMA (Union des Industriels de l’Agroéquipement) et INTERBEV (Interprofession Bétail et Viandes), partenaires historiques de ce salon, étaient accompagnés de quelques-uns de leurs membres. Avec 8 entreprises, La Région Bretagne a renforcé sa participation. Le Pavillon France a élargi son offre en présentant de nouvelles entreprises, notamment dans les solutions naturelles pour l’élevage, l’automatisation de couvoirs, le conseil et la conception d’usines intégrées, le traitement des effluents agroindustriels ainsi que dans les logiciels. De beaux projets d’investissements ont également été présentés par des acteurs algériens lors du cocktail de networking organisé par le Bureau Business France d’Alger, cocktail qui a réuni près de 70 personnes.

Edition 2018 réussie pour le Salon de l’Agriculture

Alain Leroy - 05-mars-2018 12:08:41
  La fréquentation de la 55e édition est en hausse de près de 9% avec 672.570 visiteurs. Plus de 40 visites officielles de politiques français et 68 délégations étrangères ont foulé les allées de la porte de Versailles.   La plus grande ferme éphémère de France s’est terminée après neufs jours sur un bilan positif. Non seulement le nombre de visiteurs reprend le chemin de la hausse avec 672.570 visiteurs (+8,64% par rapport à 2017) sans toutefois atteindre le record de 2014 (703 000 visiteurs), mais en plus il n’a jamais été autant parlé d’agriculture. Au total, plus de 40 visites de responsables politiques français se sont déroulées dans les allées du Salon international de l’agriculture (SIA) à commencer par le président de la République Emmanuel Macron   Sur le plan international, 68 délégations étrangères sont venues prendre des renseignements sur un secteur clef de l’économie française qui contribue à plus de 11 milliards d’euros à l’excédent commercial.   A rappeler que le Salon se divise en 4 pôles, Cultures et Filières Végétales, Jardin et Potager, Services et Métiers de l’Agriculture, Élevage et ses Filières et Produits des Régions de France, d’Outre-Mer et du Monde. Une délégation algérienne figurait d’ailleurs sur ce dernier pôle parmi les 11 pavillons représentés cette année : Algérie, Maroc, Sénégal, Italie, Suisse, Bulgarie, Tunisie, Mali, Côte d’Ivoire halieutique et agriculture, et CPLP (Brésil et Portugal).  

Agriculture viticole: Une forte économie de pesticides avec la pulvérisation confinée

Alain Leroy - 26-juil.-2017 11:55:56
  Sous l’effet de la pression sociétale, l’emploi des pesticides par les agriculteurs évolue petit à petit.   « Sur le bassin du Layon, les volumes ont diminué de 12 % en trois ans,  observe Laurent Mounereau, directeur du Sage (schéma d’aménagement et de gestion de l’eau) basé à Martigné-Briand au cœur du vignoble de l’Anjou.  Nous commençons à voir des effets sur la qualité de l’eau, nous sommes dans la bonne direction » .   En viticulture, souvent montrée du doigt dans ce domaine, de nouveaux outils apparaissent permettant non seulement de réduire la consommation de pesticides, mais aussi d’empêcher leur dérive en dehors des parcelles sous l’effet de la brise. On parle de pulvérisation confinée grâce à des panneaux prenant les rangs de vigne en sandwich.   Alain Poupard, vigneron à Martigné-Briand a témoigné de son expérience.  « J’ai investi dans une de ces machines en 2016. Il faut compter 45 000 euros soit le double d’un pulvérisateur classique, mais il existe des subventions. L’année 2016 fût intense en maladies en raison du climat, or j’ai réduit de 55 % mes achats de produits phytosanitaires, soit 10 000 euros d’économie. Je pense que le retour sur investissement peut se faire en trois ans. C’est un équipement encombrant qui demande des inter-rangs et des tournières suffisamment larges, mais la maniabilité est bonne. Je passe 2 h de plus à traiter mes 33 ha car il faut passer tous les deux rangs. En revanche, je gagne du temps au remplissage. »   Animé par la chambre d’agriculture, un groupe d’une dizaine de vignerons équipés s’est constitué afin d’échanger, de progresser ensemble, et de permettre à d’autres de se lancer sereinement.  Source: http://www.ouest-france.fr/economie/agriculture/essais-agricoles/une-forte-economie-de-pesticides-avec-la-pulverisation-confinee-5101429

Bioéconomie : un campus pour des emplois

Alain Leroy - 05-avr.-2017 19:49:09
Porté par l’université de Reims, le septième campus des métiers et des qualifications (CMQ) du Grand Est vient d’être officialisé. Il est dédié à la bio-raffinerie végétale et aux biotechnologies industrielles. Il n’y en a que deux en France consacrés à la bioéconomie, avec celui de l’ex-Picardie, davantage orienté chimie verte. Précision : on ne parle pas ici d’agriculture biologique, mais de biomasse générée par l’agriculture, d’installations façon raffineries permettant de la convertir en énergie, carburants ou produits chimique, etc. Ce dispositif est destiné à valoriser l’enseignement professionnel, dans un secteur d’activité d’excellence correspondant à un enjeu économique. Le tout dans le cadre d’un partenariat Etat-Région. L’Hexagone compte aujourd’hui 77 campus des métiers. Celui coordonné par l’université de Reims-Champagne-Ardenne (Urca) représente 82 formations diplômantes et qualifiantes, liées aux biotechnologies : du CAP au doctorat, de la formation continue à l’apprentissage, des grandes écoles à l’enseignement agricole, etc. Fin 2017-début 2018, s’y adjoindront les établissements lorrains et alsaciens également concernés par cette thématique.

Startup Challenge Digital Africa - Inscrivez-vous vite !

M. Sidali AITTAHAR - 24-oct.-2016 11:19:38
        Pour la première fois, l’Agence Française de Développement, qui finance depuis près de 75 ans des projets de développement en Afrique, et Bpifrance, s’associent pour lancer le « Startup Challenge Digital Africa », concours d’innovation en faveur du développement des startups numériques en Afrique. Les startups africaines et françaises ont jusqu’au 15 novembre 2016 pour déposer leurs dossiers dans les secteurs fintech, santé, environnement-énergie et agriculture.    Pourquoi ce challenge ? L’Afrique est de plus en plus connectée, grâce notamment à l’adoption rapide du mobile, et est devenue une terre d’innovation numérique. Le développement du paiement mobile et l’adoption grandissante des smartphones et du haut-débit sont autant de facteurs qui permettent aux entrepreneurs du numérique de proposer de nouveaux produits et services dans l’ensemble des secteurs économiques. Le dynamisme des écosystèmes numériques se traduit par la multiplication des hubs technologiques, coworking, lab, incubateurs dont le nombre dépasse à présent 300 sur le continent. Face à ce constat, l’AFD et Bpifrance ont souhaité mutualiser leur expérience en matière de financement de l’innovation numérique et du développement. Le « Startup Challenge Digital Africa » doit encourager et soutenir des nouveaux acteurs de l’économie numérique , accélérer la diffusion de savoir-faire et faciliter l’émergence de nouvelles solutions pour le développement.   Quatre secteurs ont été sélectionnés pour leur dynamisme et leur potentiel d’impact pour le développement du continent :  - la fintech  - la santé  - l’environnement/énergie  - l’agriculture   Pour plus de détails et participer à ce concours : http://www.ambafrance-sn.org/Lancement-d-un-concours-d-innovation-numerique-ouvert-aux-startups-africaines  
A propos
Placé sous la tutelle des ministres chargés de l’économie, des affaires étrangères et de l’aménagement du territoire, Business France est l’opérateur public national au service de l’internationalisation de l’économie française, résultant de la fusion au 1er janvier 2015 d’UBIFRANCE, l’Agence pour de développement international des entreprises et de l’AFII, l’Agence française pour les investissements internationaux. Business France Algérie qui constitue le Service Commercial de l’Ambassade de France, est l’un des 80 bureaux de l’Agence répartis dans plus de 70 pays. L’équipe  Business France Algérie allie compétence et expérience pour faciliter et favoriser les partenariats entre les entreprises françaises et les entreprises algériennes : Ell

Lire plus

    
    You Buy France 

    

    Vivapolis  

   

    Healthindustry

   

    Axema

Facebook
Espace presse & galerie de médias
Derniers commentaires

Excellent article merci et Bonne Continu...

Bouhedli Mohamed Nassim | décembre 25, 2015

Merci pour cet excellent article et bonn...

Bouhedli Mohamed Nassim | octobre 24, 2015

Merci pour cet excellent article et bonn...

Bouhedli Mohamed Nassim | octobre 24, 2015