RESULTATS DE RECHERCHE

Lancement du site marchand www.eshop.dz avec paiement par carte CIB

Amel OUSSEDIK - 26-janv.-2015 17:04:41
  eShop lance le premier site internet de vente en ligne de produits High Tech en Algérie, www.eshop.dz, proposant le paiement par carte CIB, avec le soutien de UbiFrance et de Ooredoo   Alger, le 22 Janvier 2015. La genèse et le concept eShop :un partenariat stratégique avec UbiFrance pour une coopération France – Algérie étroite avec à la clé de multiples transferts technologiques, une alliance de fond avec l’Opérateur de téléphonie mobile Ooredoo via son programme de soutien à la création de start-up technologiques tStart lancé en partenariat avec l’Agence nationale de développement de la PME, un site marchand ultra moderne, un vaste éventail de produits technologiques d’origine en partenariat avec les plus grandes marques du marché, une livraison personnalisée à domicile en 48 heures, et un service irréprochable. www.eshop.dz démarre dans l’immédiat sur la Wilaya d’Alger et le service sera progressivement étendu en 2015 sur l’ensemble des Wilayas. En utilisant une technologie française et en assurant la formation des équipes algériennes par des équipes de R&D françaises, eShop propose une ergonomie au niveau de ce qui se fait de mieux aujourd’hui dans l’univers du commerce en ligne. Une présentation soignée et moderne, une interface de navigation simple et intuitive, des informations sur les produits détaillées, complètes et didactiques. Bref, tout pour donner confiance aux clients et leur permettre d’effectuer leurs achats en toute sérénité. www.eshop.dz propose entre autres des produits vidéo et audio, des produits et services de téléphonie incluant les recharges de crédit, un vaste choix de produits connectés et des produits informatiques. Le site internet de vente en ligne propose également des produits de réception satellite, des produits réseau, des consoles de jeu, et tous types d’accessoires associés aux produits. Ces produits et services sont proposés en partenariat avec les grandes marques du marché : Apple, Nokia, Samsung, Bose, Epson, HP, Logitech, Port, D Link, Microsoft, Aston, Panasonic, Sony,….. Pour la livraison, eShop propose le service exclusif eShop@Home de livraison à domicile dans les 48 heures avec sa propre flotte de véhicules. A la livraison, les clients pourront bénéficier, selon les produits, d’un service de déballage et de mise en service des équipements achetés en comptant sur une équipe de commerciaux et de livreurs formés et compétents. Ils pourront également acheter sur place des produits et services complémentaires grâce, en particulier, à un stock de produits disponible dans les véhicules. Et pour le paiement, un large choix de modes de paiements sécurisés avec la carte CIB*. eShop a choisi de favoriser le développement du paiement par carte CIB. eShop assure une totale fiabilité des paiements en ligne et une traçabilité absolue de chaque achat et de chaque transaction. Par l’utilisation de la plate-forme de paiement de la SATIM, la totale sécurisation des paiements sur internet est garantie. eShop propose également le paiement par carte CIB à la livraison, et ce au moyen des Terminaux de Paiement Electronique (TPE) mobiles qui équipent chaque véhicule de la flotte logistique. Une première en Algérie !! Le client effectuant ses paiements par carte CIB pourra à terme bénéficier d’avantages exclusifs, de bons d’achats, de points de fidélité. Il aura néanmoins toujours la possibilité de payer par cash s’il le souhaite. *Pour consulter la liste des cartes CIB éligibles au paiement en ligne, connectez-vous sur www.eshop.dz   A propos de eShop La société eShop , société algérienne créée au début de l’année 2014 en collaboration avec une société française, a bénéficié dès le lancement du projet du soutien étroit de UbiFrance pour assurer le développement de son eco-système de partenaires et pour permettre le transfert de technologies françaises vers l’Algérie. eShop est hebergée par Ooredoo dans son accélérateur tStart. La société a pour ambition de permettre aux algériens de bénéficier de tous les avantages du développement de l’économie numérique en Algérie avec, pour la première fois, l’accès à un site marchand de vente en ligne de produits High Tech www.eshop.dz . En accompagnant ainsi le fort mouvement de numérisation de l’économie algérienne, en capitalisant sur la jeunesse de la société algérienne, la société eShop répond à la volonté des consommateurs algériens de pouvoir accéder facilement à l’achat de produits et services technologiques d’origine, avec une garantie maximum de qualité et de service. Tout cela en utilisant les moyens de paiement numériques sécurisés les plus modernes et innovants. Pour plus d’informations, suivez-nous sur Facebook . Contact Presse : Sara LABIDI  +213 (0)560 077 077 sl@eshop.dz Pour en savoir davantage, veuillez contacter: Sidali AIT TAHAR Chargé de Développement – NTIS Tél. : +213 (0) 21 98 15 78 E-mail : sidali.aittahar@businessfrance.fr

La France ouvre la voie du e-commerce ! Interview de : Alain CIMAZ, Chef de projet de projet e-commerce - UBIFRANCE Paris

Amel OUSSEDIK - 11-juin-2014 11:11:56
Si nous sommes tous ou presque, à titre individuel, adeptes du e-commerce (et je ne parle pas de ceux d’entre nous qui sont accros), avons-nous pleinement conscience du formidable levier qu’est l’Internet pour l’entreprise ? Savez-vous que le secteur du e-commerce représente en France un Chiffre d’Affaires de 51,1 milliards en 2013 ? Et cette tendance s’accélère avec l’Internet à haut débit, en hausse de 13,5 % l’an dernier. Parallèlement, l’activité des points de vente traditionnels décline. Le e- commerce français n’est pas qu’un phénomène national, il est aussi européen : les consommateurs avertis s’adonnent à des comparaisons en ligne avant d’acheter, que ce soit pour des billets de train, des articles de mode, des livres ou des films à télécharger. Idem pour les billets de concert ou tout autre produit : des produits électroniques, les vacances... Ne craignons pas d’admettre que le e-commerce est en France un marché mature, ainsi qu’au Royaume-Uni et en Scandinavie, face toutefois à des cybermarchés en forte croissance en Europe du Sud. Des chiffres impressionnants, surtout pendant la période de Noël ! Le cyber-consommateur français dépense en moyenne 1400 € par an en achats sur Internet. C’est que le choix est large : 138 000 sites marchands pour satisfaire 33,7 millions d’acheteurs, chacun surfant sur le net pour des raisons bien particulières, cherchant à combler son besoin selon ses propres critères, très personnalisés. Pour preuve de ce succès : le taux de croissance du marché du e-commerce en France : 17% en 2013, assorti d’une hausse de 5 % du nombre d’acheteurs. La frénésie de Noël explique en partie le succès financier de nombreux sites de e–commerce (10 Md € de CA en décembre 2013). L es meilleurs sites de e-commerce français se tournent vers l’international 15 % des sites de e-commerce français ont une activité à l’international et réalisent en moyenne 10 % de leurs ventes à l’étranger. Les sites qui réussissent vraiment en dehors du marché français réalisent plus de 10 millions € de chiffre d’affaires, et ont un potentiel de croissance pouvant aller jusqu’à 20 % de leur chiffre d’affaires global. Pour 2013, les champions français du e-commerce sont Vente Privée (1,6 milliard € de CA), Showroom Privé (350 millions €), Sarenza (150 millions €, 29 pays clients) et Spartoo (130 millions €, 20 pays clients en Europe). Stratégies cross canal Les compagnies traditionnelles telles que Darty, Auchan et même Air France ont depuis longtemps compris l’intérêt majeur de développer des sites de vente en ligne. Raison pour laquelle ils ont développé la vente multicanal « du virtuel au PDV (point de vente)», c’est-à-dire de la vitrine Internet à la vente en magasin. Opodo et Go Voyages, dans le secteur du tourisme, font de même. Quant à SNCF-Voyages, elle propose à la vente, en plus des voyages en train (voyages en France, en Europe et hors Europe), la location de voitures et la réservation d’hôtels. En B to B, le secteur des fournitures de bureau est également très actif sur le Net, avec Bruneau et Viking modélisation, également Manutan pour les fournitures et le matériel de bureau. En un mot, le e-commerce est un atout formidable pour augmenter ses ventes à l’international. Quelles règles du jeu avec les smartphones ? Les smartphones sont désormais entre toutes les mains. Aussi nombre d’entreprises françaises y voient-elles une opportunité de débouchés internationaux. Celles-ci sont conscientes cependant des contraintes locales et les maîtrisent : respect de la législation locale du consommateur, nécessité de proposer un contenu multilingue et surtout une ergonomie sans faille, de mettre à jour et d’enrichir leur offre en permanence. Le taux de transformation moyen du e-commerce est de 2,5 %. Mais cela n’est encore qu’un début, car ces nouveaux marchands spécialisés dans le e-commerce s’adaptent en permanence pour répondre à une clientèle impatiente et exigeante. Le cyberacheteur exige en effet des solutions de paiement simples et pratiques, totalement sécurisées, qu’il s’agisse de la carte de crédit ou de Paypal. Il s’attend de plus au strict respect de la législation communautaire, notamment en matière de remboursement. Vous pouvez consulter notre site pour de plus amples informations sur les entreprises françaises concernées par le secteur du e-commerce : > Electronique et informatique > Télécommunications et de l’Espace > Commerce et de la distribution > Services > Le contenu audiovisuel, multimédia    

Les 6 start-ups françaises qui pourraient conquérir le monde

Reda ZEGHMATI - 04-juin-2012 21:31:30
Des milliers de start-ups voient le jour chaque mois en France. Si beaucoup n’arrivent pas à s’imposer, certaines connaissent le succès. Parmi les sucess story à la Française, on peut évoquer le célèbre site de rencontres Meetic, crée en 2001 et revendu à Match.com en 2011 ou encore Dailymotion, le site de partage de vidéos crée en 2005 et acheté par France Télécom Orange en 2011. Des succès à la Française que plusieurs « jeunes entreprises » issues du secteur des nouvelles technologies sont sur le point de toucher à leur tour. La publicité intelligente par Criteo Le reciblage de la publicité, c’est la spécialité de cette entreprise française crée en 2005. Elle propose aux sites d’e-commerce de retenir les produits qu’un utilisateur consulte pour cibler la publicité durant la navigation internet de celui-ci avec des bannières publicitaires spécifiques. Un outil extraordinaire pour les marques qui peuvent cibler leurs clients et les faire revenir sur leur site. La start-up se situe sur un marché en fort développement. Criteo affiche une croissance exceptionnelle avec un chiffre d’affaires qui est passé de 9 millions de dollars en 2009 à 200 millions de dollars en 2011. La société qui embauche 250 personnes prévoit de doubler son chiffre d’affaires en 2012 après son lancement fin 2011 au Brésil et en Australie. Des performances qui permettent à son fondateur Jean-Baptiste Rudelle, de rêver que son entreprise devienne le Google français. Des millions de photos libres de droits sur Fotolia Devenir numéro 1 mondial de la photo libre de droits, c’est l’objectif que s’est fixé la société française Fotolia. Et la start-up française en a peut-être les moyens. Crée en 2005, l’entreprise possède une base de 17 millions d’images disponibles dans 15 pays différents que la société met à disposition sous forme d’abonnement. Malgré une concurrence importante avec Shutterstock ou Getty Images, Fotolia se revendique comme la première banque d’images européenne. Le chiffre d’affaires de la société est passé de 45 millions euros en 2010 à 70 millions d’euros en 2011. Dernièrement, la société française a levé 150 millions de dollars en échange de 50% de son capital auprès du fonds américain Kohlberg Kravis Roberts. Une transaction qui permet à Fotolia d’avoir une valorisation estimée à plus de 450 millions de dollars. Le talent reconnu de l’entreprise Talend Si la société a été fondée en 2006, c’est en 2008 qu’elle a commencé son activité de gestion et d’intégration de données open source. En d’autres termes, Talend propose aux entreprises un logiciel gratuit permettant de traiter et stocker des données pour qu’elles soient utilisables par n’importe quelle autre personne ayant accès à cette base de données. Le tout avec une qualité optimale et un temps de chargement très rapide. Talend facture le service qui accompagne ce système de gestion gratuit : SAV, conseils ou développement personnalisé du système. Après plusieurs levées de fonds dont une de 34 millions de dollars auprès du fonds américain Silver Lake, la start-up française affiche une croissance remarquable. Chaque année, Talend double presque son chiffre d’affaires pour atteindre les 40 millions de dollars en 2010. La société emploie désormais 600 personnes. Monshowroom.com n’est pas un effet de mode Le site marchand de prêt-à-porter est devenu une référence pour les acheteuses en ligne. En devenant le premier site à s’être lancé dans la vente des collections en cours des grandes marques de mode, monshowroom.com a su attirer les enseignes tendances mais aussi dénicher celles qui le deviendront. On y retrouve donc les plus grandes marques comme Maje, American Vintage ou encore Sessun au milieu des 150 enseignes présentes sur le site. Une ligne pour homme a aussi été lancée en 2011. Fondé en 2006 par deux passionnées de mode, Séverine Grégoire et Chloé Ramade, l’entreprise a réalisé un chiffre d’affaires de 20 millions d’euros l’année dernière, soit une progression de 70% par rapport à 2010. Début 2012, le groupe Casino est entré dans le capital de la start-up à hauteur de 49%. Après plusieurs levées de fonds, le site est aujourd’hui valorisé à 42 millions d’euros. Il prévoit une croissance toujours aussi importante pour l’année 2012 avec une ambition de devenir le leader européen de la vente en ligne d’articles de mode pour les femmes actives. Wysips invente la recharge pour portable solaire Tout le monde a déjà vécu le problème de la batterie de portable à plat alors qu’on attend un coup de téléphone important. Mais ce problème est désormais résolu. La société Wysips a mis au point une technologie photovoltaïque incorporée aux écrans de téléphone. Une heure d’exposition au soleil remplacera 15 minutes de chargement sur secteur, et 6 heures d’exposition permet une recharge complète. A terme, ce sont la plupart des téléphones qui seront équipés de cette technologie, mais également les mini ordinateurs  portables qui pourraient produire assez d’énergie pour se dispenser de rechargement sur secteur. Fondée en 2008, la société aixoise affiche un chiffre d’affaires de 2 millions d’euros en 2011, un objectif 2012 à 10 millions d’euros et un autre en 2014 à… 100 millions d’euros. Des perspectives plutôt engageantes. Kobojo, le Zynga français Crée en 2008, la société Kobojo édite des jeux à destination du grand public sur les réseaux sociaux. Si le marché est dominé par l’entreprise américaine Zynga, la start-up lilloise Kojobo affiche une santé étonnante. Avec des jeux comme PyramidVille, la société française s’est faite un nom dans le social gaming. Le chiffre d’affaires est passé de 1,5 millions d’euros en 2010 à 4,5 millions d’euros en 2011. Dans le même temps, Kobojo a multiplié par 4 ses effectifs passant de 15 à 60 salariés. Sur ce secteur du social gaming en plein boom, la société française pourrait bien continuer son ascension. En novembre 2011, la société a ouvert une filiale en Allemagne afin de conquérir le marché nord européen, son principal objectif de développement en 2012. Aucune start-up française n’a pour l’instant conquis le monde comme ont pu le faire les jeunes pousses de la Silicon Valley. Mais au regard de leur potentiel, il est probable que cela change dans les années à venir. Jérémy Lemière Source : café de la bourse
A propos
Placé sous la tutelle des ministres chargés de l’économie, des affaires étrangères et de l’aménagement du territoire, Business France est l’opérateur public national au service de l’internationalisation de l’économie française, résultant de la fusion au 1er janvier 2015 d’UBIFRANCE, l’Agence pour de développement international des entreprises et de l’AFII, l’Agence française pour les investissements internationaux. Business France Algérie qui constitue le Service Commercial de l’Ambassade de France, est l’un des 80 bureaux de l’Agence répartis dans plus de 70 pays. L’équipe  Business France Algérie allie compétence et expérience pour faciliter et favoriser les partenariats entre les entreprises françaises et les entreprises algériennes : Ell

Lire plus

Facebook
Espace presse & galerie de médias
Derniers commentaires

Excellent article merci et Bonne Continu...

Bouhedli Mohamed Nassim | décembre 25, 2015

Excellent article merci et Bonne Continu...

Bouhedli Mohamed Nassim | décembre 25, 2015

Merci pour cet excellent article et bonn...

Bouhedli Mohamed Nassim | octobre 24, 2015

Merci pour cet excellent article et bonn...

Bouhedli Mohamed Nassim | octobre 24, 2015